Dans la série « La stimulation électrique du cerveau est étonnante » voici une nouvelle intéressante !

Un homme de 35 ans plongé dans un état végétatif depuis 15 ans suite à un accident de la route a pu récupérer un état de conscience minimale suite à la stimulation électrique de son nerf vague, et ce malgré de graves lésions cérébrales. Le nerf vague ou nerf pneumogastrique appartient aux nerfs crâniens et c’est celui dont le territoire est le plus étendu (d’où son nom). C’est un nerf mixte qui convoie des informations motrices, sensitives, sensorielles et surtout végétatives parasympathiques. Ce nerf innerve les poumons, le cœur et l’intestin. Une partie de ses fibres innerve une structure nerveuse, la formation réticulée, située dans le tronc cérébral qui joue un rôle important dans la conscience.

La stimulation du nerf vague n’est pas nouvelle, elle à déjà été utilisée pour améliorer l’épilepsie et la dépression. Elle consiste habituellement à enrouler une électrode autour du nerf vague dans la région du cou près de la carotide. Dans le cas du patient évoqué plus haut c’est son nerf vague gauche qui a été stimulé. Cette électrode a été reliée à un stimulateur et des impulsions électriques ont été envoyées à une fréquence de 30 fois par seconde pendant 30 secondes, suivie d’un arrêt de 5 minutes. Au début, aucun effet n’a été observé. L’intensité de la stimulation a été progressivement augmentée et après un mois de stimulation des effets ont été observés. Le patient a pu alors rester éveillé plus longtemps, suivre un objet des yeux, tourner lentement la tête à droite et à gauche et en entendant une musique qu’il aimait, il a versé une larme !

L’activité de son cerveau a également changé avec par exemple une augmentation significative de l’activité métabolique de son cerveau au niveau cortical mais aussi sous cortical. Ces résultats soulèvent beaucoup d’espoir pour le traitement de personnes ayant subi de graves accidents cérébraux vasculaires, infarctus ou traumatismes crâniens, en plus de générer de nombreuses questions éthiques.

 

Pour plus d’information consulter l’article publié en septembre 2017

dans Current Biology et intitulé : Restoring consciousness

with vagus nerve stimulation, par Corazzol et al. ;
et Stimulation du nerf vague d’un patient en état végétatif :

que faut-il en penser ? de Stéphanie Lavaud